Procédure de départ :

 

Au JNC le briefing a lieu au bout du ponton principal, après un rappel général d’un coup de corne de brume

Y assister est primordial même si votre bateau n’est pas encore tout à fait prêt , pour y connaître le parcours , l’ordre et le sens de dégagement des bouées , la ligne de départ et bien sûr la ligne d’arrivée , le nombre de tours

Ce briefing permet de rentrer mentalement dans la course , d’en retirer les moments clefs et de poser une stratégie .

 

Entre maintenant la notion de temps :

Très floue pour certains , rigide pour d’autre , mais c’est bien le chrono qui va diriger les opérations .

Si le départ est donné à 14h30 , ce n’est pas pour cela que ce sera 14h 30 . Boff !!

En effet votre montre ne marque pas forcement la même heure que la mienne ni celle des autres concurrents d’ ailleurs  . Il y aura un coup de corne de brume aux « environs » de 14h20 qui enclenchera le processus des hostilités ( mais non ! du jeu !! )

Très important de vérifier l’heure à sa propre montre du retentissement des 10 minutes

5 minutes plus tard précises, 1 autre coup de corne (de brume) , (merci de recaler votre chrono)

5 minutes plus tard précises 1, dernier coup signifiant que la ligne de départ est ouverte  (ouf !)

La priorité doit être donnée malgré les taches ménagères au timing des 5 et 0 mn . On s’aperçoit donc que le 14h 30 ne sert qu’à nous indiquer qu’aux environs de 14h20 il faut toujours avoir un œil sur la montre avec les oreilles ouvertes pour entendre les 10 mn

 

Même si vous êtes en retard sur la préparation et que vous avancez à fond au moteur pour rejoindre le plan d’eau ; aux environs des 10 mn coupez le moteur pour entendre la corne de brume et ainsi éviter de demander aux autres concurrents si les 10 mn ont été sonnés (avec des réponses farfelues ; si,si ça existe !)

Vous pourrez remettre le moteur après avoir pris le chrono jusqu’aux 5 minutes où le moteur devient interdit .

 

Que faire dans les 10 minutes

1er cas : vous êtes à la bourre . Se dégager de la place de ponton au moteur , et rejoindre le site de départ avant les 5 mn , rentrer les pare battages , endrailler GV et Genois , verifier le passage des écoutes et drisses , préparer le spi .

Dans les 5 mn visualiser le plan d’eau pour trouver la direction du vent et sa force pour le placement au départ .

2eme cas : Vous êtes à l’heure . Laisser le génois enroulé ou sur le pont prêt à être envoyé , faire des ronds dans l’eau et se mettre bout au vent de temps en temps pour trouver la direction du vent à plusieurs endroit de la ligne . Vous pouvez maintenant choisir une zone de départ qui convienne à vos critères , la surveiller du coin de l’œil pour trouver des variations et valider le choix sans toutefois le montrer aux autres concurrents qui pourraient jeter leur dévolu sur le même emplacement .

 

Dans les 5 mn plus de possibilité de passer la ligne , si l’on était du mauvais côté il faudrait dégager par une extrémité ( au club pas possible ),revérifier les pare battage (il en reste toujours 1), mise en place du génois , rejoindre la zone choisie pour tâter les variations de vent en force et en direction ,s’éloigner de la ligne en chronometrant les bords pour qu’au fil des va et viens le temps de remontée sur la ligne s’affine , commencer à « marquer son territoire » en s’affirmant sur les priorités

Et surtout bien avoir en tête les notions de priorité , vitesse , masquage par ou envers les autres

Veuillez donc à ne pas être trop en retrait de la ligne et si possible sans personne sous votre vent pour éviter la priorité et pouvoir abattre si vous êtes en avance sur le timing .

 

Il faudrait que votre bateau soit bordé depuis plus de 30 secondes pour qu’il soit à sa vitesse optimale pour passer la ligne .

 

Votre pouls est à 160 pulsations /minute ; c’est normal . La tension va retomber si l’emplacement choisi était le bon , sinon risque de syncope (trousse à pharmacie obligatoire à bord )

Sachez qu’il vaut mieux prendre un départ en 2eme rideau plûtot que d’être trop sous le vent et devoir croiser la flotte babord (donc sans priorité )

 

Un bon départ est gage d’une pas trop mauvaise place à l’arrivée

 

Bon amusement

                                                                                                   Marc Bourbiaux

Procedure de départ
© 2018 JNC-MB
Météo Maisod
juranauticclub.fr